+33 (0)6 71 79 49 10
Remplir son avis d’imposition

Remplir son avis d’imposition

Depuis le 8 avril, nous avons la possibilité de remplir l’avis d’imposition. Cette tâche, plutôt administrative, est pour certains une vraie corvée. Voici quelques pistes pour vous aider à remplir votre avis d’imposition. Sachant que chaque cas est différent, il est difficile de répondre précisément aux besoins de chacun.

 

IMPOTS SUR LE REVENU

Dans la majeure partie des cas (sauf certains cas tel que les contribuables déclarant des pensions alimentaires), et ça depuis quelques années, les cases sont pré remplies par l’administration fiscale. Cependant, je vous suggère de vérifier les données car cela arrive que les informations soient erronées.

Comme tous les ans, il y a des nouveautés :

  • Télé travail : suite à l’apparition du covid, le télé travail (quand c’était possible) a explosé, engendrant des frais pour les employés. Afin de compenser ces frais, les entreprises ont peut-être versées une « allocation » à leurs employées. Dans ce contexte, Bercy a fait savoir, début mars 2021, que cette allocation « sera présumée exonérée dans la limite annuelle de 550 € », à raison de 2,5 € par jours de télétravail à domicile soit 50 euros d’exonération par mois de 20 jours travaillé
  • Aides exceptionnelles aux indépendants exonérées d’impôts : les aides d’urgences versées aux travailleurs indépendants pendant la crise sanitaire sont exonérées d’impôts sur le revenu. Cela touche notamment les artisans commerçants, les professions libérales réglementées et les auto entrepreneurs
  • Déclaration sociale et fiscale des revenus unifiée pour les indépendants : la déclaration 2042 DSI fait son apparition, avec un volet social de la déclaration des travailleurs indépendants. Cette nouveauté ne touche pas les auto entrepreneurs, mais les personnes des catégories suivantes ; praticiens et auxiliaires médicaux conventionnées, personnes affiliées à la mutualité sociale agricole, les artistes auteurs, les marins pêcheurs et les marins du commerce.
  • Majoration du bénéfice des entreprises qui n’adhérent pas à un OGA ramenée à 20% : pour les TNS ayant recours à un expert-comptable ains que l’adhésion à un centre ou organisme de gestion agrée obtenait une dispense de majoration de 25 % des revenus agricole et sur le BIC. Ce taux est ramené à 20 % cette année, 15 % en 2022, 10 % en 2023 et 0 % pour les années suivantes
  • Heures supplémentaires défiscalisées : la limite habituelle est normalement de 5000 €. Cette limite est passée à 7500 € lorsque les heures supplémentaires ont été réalisées entre le 16 mars 2020 et le 10 juillet 2020
  • Frais mobilité durables exonéré d’impôt sur le revenu : la mise en vigueur de ces frais a été avancé au 11 mai 2020. Elle est destinée aux salariés du privée (CDI, CDD, les contrats d’intérim, stagiaires, alternants…) comme les agents de la fonction publique. Elle ne peut cependant pas être attribué à des agents ayant d’autres dispositifs comme un transport collectif, un véhicule de fonction, un logement de fonction sur leur lieu de travail… Les modes de transports éligibles sont notamment, pour le privé, le scooter, la trottinette, le vélo personnel du salarié (mécanique ou à assistance électrique), les transports publics et les services d’autopartage. Pour les fonctionnaires, uniquement le covoiturage et les vélos sont concernés par ce dispositif. Le montant maximum accordé est de 500 € dans le privé (NB : 400 € pour 2020), sachant que l’employeur fixe librement le montant du forfait qu’il accorde (en 0 et 500 €). Ce forfait, versé par l’employeur, n’est donc pas obligatoire.
  • Barème kilométrique : un bonus pour l’électrique
  • Le crédit d’impôt rénovation énergétique mobilisable une dernière fois : en effet, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est désormais remplacé par « ma prime renov’ »

 

IMPOTS FONCIER

Quand on remplit son avis d’imposition foncier (notamment dans l’ancien), il n’y a pas que le loyer à prendre en compte, mais aussi d’autres éléments :

  • Assurances : la loi depuis quelques années demande à ce que les propriétaires possèdent une « assurance non occupant ». Le montant annulent est à reporter
  • Taxe foncière : vous payez une taxe foncière, ce montant est à reporter. Sachez qu’une partie de cette taxe (les ordures ménagères) est à payer par le locataire.
  • Charges de copropriété : si vous avez acheté un appartement, vous payez des charges de copropriété et alors dans ce cas, ces charges sont à reporter sur votre avis d’imposition. A noter que les travaux liés à la copropriété sont aussi à impacter sur l’avis d’imposition
  • Travaux : toujours sur le thème des travaux : vous avez peut-être réalisés des travaux à titre individuel, dans le logement comme un rafraîchissement, le changement de fenêtre, changer la salle de bain ou la cuisine …. Ces travaux peuvent être déduites de vos revenus locatives.
  • Prêts : pour acheter le logement, vous avez peut-être souscrit un prêt. Dans ce cas, l’assurance de la personne et les intérêts de l’emprunt sont à indiquer sur l’avis d’imposition. 
  • Agence : parce que vous ne voulez pas perdre de temps avec les locataires, ou parce que le bien est loin, vous passez éventuellement par une agence immobilière pour faire la sortie ou l’entrée du locataire, trouver un locataire, gérer les loyers ou gérer des « problèmes » au quotidien d’un locataire. Dans ce cas, vous payez des frais de gestion à l’agence. De plus, si le locataire n’a pas de caution personne physique, vous avez éventuellement choisi la garantie « loyer impayés ». Ces frais (frais de gestion, frais de recherche de locataire, garantie « loyer impayés » …) viennent aussi en déduction de vos revenus fonciers. 

Vous pouvez constater qu’il y a beaucoup de levier pour réduire le montant de vos revenus fonciers. Sachez que ce déficit est reportable sur 10 ans.

 

IMPOTS : CREDIT IMPOT OU REDUCTION D’IMPOTS

Vous avez la possibilité de réduire vos impôts via des crédits impôts. Les pistes sont nombreuses :

  • Aides liées aux dons, cotisation et souscription : Cela peut donc passer d’un don à une association caritative, un parti politique ou un syndicat. Pour vous donner un ordre d’idée, Le don aux associations qui réapparait dans la déclaration 2042 dans les cases 7UD ou 7UF, vous permet de réduire de 66 % du montant du don de votre impôts dans la limite de 20% du revenu imposable (par exemple, votre imposition fait 1000 €, vous pouvez déduire 200 € via un don. Pour atteindre ce plafond de 200 €, un don de 332 € doit être réalisé). A noter que les dons consentis à une association d’aide aux personnes en difficulté (dite « coluche »), les taux changent
  • Aides liées à la famille : Ces aides passent notamment par les pensions alimentaires (ex époux, parents, enfants), les frais de scolarité des enfants, les emplois à domicile (comme les femmes de ménage, le jardinage …) et les frais de gardiennage. Dans chaque cas, il y a un plafond à ne pas dépasser, et la réduction d’impôt varie. Par exemple, pour les emplois à domicile, on peut déduire 50 % des dépenses, avec un maximum de 12 000 € sachant qu’il y a des exceptions
  • Aides fiscales liées aux personnes dépendantes : cela comprend les frais d’accueil d’une personne âgée, les frais liés à un placement en EPHAD et les primes des contrats « rente survie » ou « Epargne handicap »
  • Aides fiscales liées au logement : à savoir notamment si vous souhaitez aménager un logement pour une personne handicapée, ou si vous souhaitez améliorer la qualité énergétique de votre résidence principale ou encore réaliser un aménagement lié à un risque technologique, vos dépenses rentrent là-dedans. Certains investissements locatifs rentrent aussi dans cette aide. A noter que l’aménagement d’un système de charge pour un véhicule électrique rentre dans cette catégorie aussi
  • Certains placements comme les FICP (Fonds d’Investissement Commun de Placement), les Plan Epargnes Retraite (ou PERP), FIP et loi madelin. A noter que la déduction sont de 25 % sur les sommes investies entre le 10 août et le 31 décembre (C/ 18 % du 1er janvier au 9 août).

Pour plus de détail, allez sur le site des impôts dédiés à ce thème : service-public.fr/particuliers/vosdroits/N19785 (sources)

 

IMPOTS SUR LA FORTUNE IMMOBILIERE (ISI)

L’ISI existe depuis 2018 et remplace l’ISF. Cette impôt concerne les personnes possédant des biens dont la valeur nette de 1.3 Millions d’euros.

Ce patrimoine comprend tous les biens et droits immobiliers détenus directement et indirectement au 1er janvier. Dans ce cas, les biens sont en l’occurrence :

  • un immeuble bâtis tel qu’une maison, un immeuble, un appartement ou leur dépense comme un garage
  • les bâtiments considérés comme monuments historique
  • les biens en cours de construction
  • les biens non bâtis : cella concerne les terrains (à bâtir, agricoles, viticoles …)
  • immeubles ou fractions d’immeuble lié à des parts de sociétés immobilières
  • et enfin, les droits immobiliers issus d’usufruit, droits d’usage ou d’habitation …

Certains biens sont partiellement ou totalement exonérés. Par exemple, votre résidence principale fait l’objet d’un abattement de 30 % au 1er janvier 2021. 

Certaines dettes peuvent être déduites de la valeur de votre patrimoine avant imposition. Ces dettes sont notamment les emprunts immobiliers pour l’acquisition, les travaux de rénovation, d’amélioration, d’agrandissement ou de construction, les travaux d’entretien mais aussi les paiements des impôts dus à ce bien tels la taxe foncière ou les droits de succession.

Après avoir réaliser ces calculs et si il s’avère que la valeur de l’ensemble de vos biens immobiliers dépassent 1.3 Millions d’euros, le barème de l’imposition ISI en 2021 s’applique comme suit :

  • de 0 à 800.000 € : 0%
  • de 800.001 à 1.300.000 € : 0,5 %
  • de 1.300.001 à 2.570.000 € : 0,75 %
  • de 2.570.001 à 5.000.000 € : 1 %
  • de 5.000.001 à 10.000.000 € : 1,25 %
  • plus de 10.000.000 € : 1,50%

Un système de décote existe : si vous avez un patrimoine entre 1.300.000 € et 1.400.000 €, une décote s’applique. Le montant de la décote se calcule de la manière suivante : 17 500 € – 1,25 % de la valeur nette taxable du patrimoine.

De plus, une réduction d’impôt existent pour réduire votre imposition IFI. En effet, si vous réalisez un dons au profit d’un organisme d’intérêt générale, une réduction d’IFI à hauteur de 75 % du dons est appliquée, dans la limite de 50.000 €.

 sources : Impôt sur la fortune immobilière (IFI) | service-public.fr

LES DATES

La date d’ouverture de la déclaration en ligne a été fixée au 8 avril 2021 à midi.

La date limite de dépôt de la déclaration papier est le 20 mai.

Les délais de télédéclaration sont variables selon le département de résidence, s’étalant comme suit :

  • Le 26 mai pour les départements de 1 à 19
  • Le 1 juin pour la corse et les départements allant du 20 au 55
  • Le 8 juin pour les autres départements (56 à plus, dom tom etc…)

Si vous ne respectez pas la date butoir de dépôt, une majoration vous sera appliquée. De plus, vous serez amené à être contrôlé et une erreur dans la déclaration entraine une régulation de la part de l’administration fiscale, avec l’application de pénalité.

 

Sources : www.toutsurmesfinances.com

    Le calendrier de printemps des dirigeants

    Le calendrier de printemps des dirigeants

     

    Avril, ne te découvre pas d’un fil. Mai, fait ce qu’il te plait, beau mois de juin change l’herbe en beau foin. Entre encore les dernières fraicheurs d’avril, vos envies d’escapades en mai et l’arrivée de l’été en juin, vous pourrez assister à quelques webinars autour des thèmes qui me sont tant chers : le conseil, la finance, le commercial, l’administratif…  Tous ces thèmes sont autour de la création de l’entreprise ou de son maintien, pour les particuliers comme pour les professionnels. Découvrez vite notre sélection pour une année 100% connectée.

     

    LES INSTRUMENTS FINANCIERS EUROPEENS : COMMENT EN BENEFICIER ? – 6 MAI DE 15H30 A 16H15

    Prenez vous 45 min le 6 mai à 15h30 pour vous consacrer aux instruments financiers proposés par l’Europe et pour savoir comment en bénéficier. Cela ne passe pas uniquement par des subventions, mais aussi par des garanties, des prêts ou des fonds propres.

     

    FINANCEMENT ESSENTIEL POUR LES PETITES ENTREPRISES – 13 mai de 11h à 14h

    Prenez vous le temps, pendant la pause déjeuner, de participer à ce webinar autour des financements, surtout si vous créez ou tout au début. Elle vous expliquera les besoins financiers essentiels lors de l’exploitation d’une entreprise.

     

    COMMENT PERENNISER ET SECURISER SON ACTIVITE DE VENTE A EMPORTER ? – 18 MAI DE 10H A 11H

    Dans ses heures où la digitalisation explose et la vente à emporter avec, ce webinar vous expliquera comment assurer la protection juridique de son site web, mais aussi comment mettre en place une vente à distance. Un certain nombre de notions juridiques seront abordées, comme les mentions légales, les conditions générales de vente …

     

    INTRODUCTION AUX FINANCES- 18 MAI DE 11h A 13h30

    Toujours pendant la pause déjeuner, pour ne pas perdre une minute de sa journée et pour être incollable sur le financement des entreprises, cette masterclass interactive a été conçue pour vous faire passer étape par étape à travers les éléments de base que vous devez connaître sur le financement des entreprises.

     

    ATELIER D’ORIENTATION A LA CHAMBRE DES METIERS D’ALSACE – 18 AU 20 MAI 

    La chambre des métiers d’Alsace organise en présentiel ou en distanciel (selon la situation sanitaire), sur Strasbourg, Colmar et Mulhouse, un atelier d’orientation sur 2 jours 1/2 soit le 18 mai, le 19 mai et le 20 mai au matin. Cet atelier, dédié pour les moins de 30 ans, permettra de constater la diversité et les perspective d’emploi dans l’artisanat mais aussi de construire un projet professionnel. L’inscription se fait par Internet avant le 17 mai.

     

    TRIER CES PAPIERS ADMINISTRATIFS –  21 MAI A 10H30

    Ce webinar gratuit de 1 heure le 21 mai permet d’accompagner les seniors dans le tri des documents. Ce webinar a donc pour but de faciliter le classement dans cette catégorie de personne. Donc si vos parents ou grand parents ont du mal à classer leur papier, ou si vous êtes vous mêmes séniors, prenez un papier, un stylo et notez les conseils de la conférencière.

     

    COMMENT GERER SON EPARGNE COMME UN PRO – 21 MAI A 12H

    Ce webinar de 45 mai destiné pour les particuliers permettra à cette population d’obtenir 5 pratiques et astuces des professionnels de patrimoine. Une grille de lecture sera donnée, autour de ces 5 points clés simple, accessible et applicable par tous, afin d’aider à gérer son patrimoine, à prévoir l’avenir et percevoir des revenus complémentaires.

     

    TREMPLIN : LE NOUVEAU DISPOSITIF D’AIDE DE L’ADEME POUR LA TRANSITION ECOLOGIQUE DES PME – 25 MAI A 14H30

    Cette nouvelle disposition permet d’accompagner les entreprises dans la transition écologique. Ce webinar évoquera alors les critères d’éligibilités, les modalités de dépôt de dossier, les diverses modalités de ce dispositif et à la fin, il y aura un temps d’échange

     

    VENTE A DISTANCE : COMMENT SECURISER SON E-COMMERCE ? – 8 JUIN DE 14H30 0 15H30

    Sur l’aspect vente et juridique, ce webinar permettra de faire le point sur la sécurité juridique de son site internet, de comment mettre en place la vente à distance, ainsi que d’aborder des termes juridiques sur le e-commerce (données personnes, mentions légales …)

     

    QUELLE REMUNERATION POUR LE DIRIGEANT EN PERIODE DE CRISE SANITAIRE – 17 JUIN DE 14H30 A 15H30

    Ce webinar évoquera les modes de rémunération des dirigeants, la marge de manœuvre selon la forme juridique de votre société et comment adapter sa rémunération à l’activité et à la trésorerie de votre société ?

     

    Vous pourrez constater que les webinars continuent d’être proposés afin de vous accompagner au quotidien. Alors n’hésitez pas à profiter des divers événements virtuels proposés sur l’ensemble de la France, sur les thèmes du commerciale, de la finance, du juridique. Aucune raison de vous défiler, attrapez votre agenda, votre café et commencez à noter ! 

     

     

    www.webikeo.fr/webinar/les-fonds-structurels-en-faveur-d-une-ile-de-france-plus-verte-et-plus-innovante

    Comment pérenniser et sécuriser son activité de vente à emporter ? | Webikeo

    Essential Finance for Small Businesses Tickets, Thu 13 May 2021 at 10:00 | Eventbrite

    Introduction to Finance Tickets, Tue 18 May 2021 at 10:00 | Eventbrite

    ATELIER D’ORIENTATION | Chambre de Métiers d’Alsace (cm-alsace.fr)

    www.webikeo.fr/webinar/comment-gerer-son-epargne-comme-un-pro-9

    [Webinars] Dédiés au développement de l’entreprise – Relance entreprise (cci-paris-idf.fr)

    https://webikeo.fr/webinar/vente-a-distance-comment-securiser-son-e-commerce

    https://webikeo.fr/webinar/quelle-remuneration-pour-le-dirigeant-en-periode-de-crise-sanitaire

    Visio-conférence senior GRATUITE – Trier ses papiers administratifs Inscription, Le ven 21 mai 2021 à 10:30 | Eventbrite

    Remplir son avis d’imposition

    Comment bien gérer ses finances ?

    Que vous soyez un porteur de projet, un entrepreneur ou un dirigeant de TPE, si la finance n’est pas votre métier elle peut vite devenir votre bête noire. Découvrez les 4 méthodes à suivre pour bien gérer vos finances et vous assurer une comptabilité exemplaire.

    AVOIR UNE TRÉSORERIE IRRÉPROCHABLE 

    Votre allié numéro 1 pour bien gérer vos finances, c’est votre trésorerie. Elle doit être irréprochable et méticuleusement suivie. Charges, épargnes, équilibre de vos revenus, actifs disponibles Vous devez être au fait de tout ce qui se passe dans votre entreprise.

    Même si la comptabilité et la finance ne sont pas vos points forts et que vous souhaitez solliciter l’aide de professionnels du financement, cela ne doit pas vous empêcher de connaître en détails la situation financière de vos comptes. Une bonne gestion de votre trésorerie vous permettra entre autres :

    • de contrôler les entrées et les sorties de fonds afin de prévoir l’avenir ;
    • de disposer d’une liquidité suffisante pour faire face aux échéances et aux imprévus ;
    • d’optimiser et d’assurer votre rentabilité et votre équilibre financier.

    AVOIR UNE IDÉE FIXE DU PRÉVISIONNEL 

    Vous êtes un maître des présentations power point ? Alors il est grand temps de devenir meilleur ami avec son cousin, Excel. Pour gérer votre prévisionnel, rien de mieux que des tableaux, des feuilles de calcul et des formules pré-enregistrées. Le prévisionnel est un incontournable dans la création ou la reprise d’une entreprise et sert en grande partie à déterminer la fiabilité d’un projet. Il s’étend sur une durée de 1 à 3 ans, 5 ans si nécessaire. Un prévisionnel sert à trois points importants : anticiper, rassurer et convaincre :

    • anticiper les besoins financiers et budgétaires d’une création ou d’une entreprise ;
    • rassurer les acteurs d’un projet : investisseurs, actionnaires, conseils d’administration… ;
    • convaincre les interlocuteurs d’un projet : banques, experts financiers, futurs associés…

    Pour réaliser un prévisionnel percutant et utile, utilisez différents tableaux financiers. Vous pouvez également faire appel à des logiciels gratuits comme ACCES ou payant comme SAGE.

    DEVENIR LE MAÎTRE DE LA NÉGOCIATION 

    La négociation fait aujourd’hui partie de notre quotidien. Elle est présente partout, que ce soit dans notre sphère privée ou professionnelle. Vous l’utilisez quand votre enfant ne veut pas manger ses brocolis et aussi quand vous souhaitez acheter une voiture. Redoutable outil, la négociation fait partie des méthodes qui peuvent vous aider à bien ou mieux gérer vos finances. La négociation n’a pas uniquement un caractère financier, elle peut être utilisée avec vos interlocuteurs, vos clients ou encore vos prestataires à des fins diverses :

    • négocier un timing avec le report d’une échéance ou d’une livraison ;
    • négocier le montant d’une mensualité ;
    • négocier le taux d’un crédit ;
    • négocier les termes d’un contrat pour le faire évoluer.

    Le terme de négociation englobe de nombreuses pratiques auxquelles vous pouvez faire appel pour la gestion de vos finances. Bien qu’il ne faille pas en abuser, n’hésitez surtout pas à négocier le moment venu, avec des arguments durement préparés pour faciliter le processus.

    ACCEPTER DE SE FAIRE ACCOMPAGNER 

    Que ce soit parce que vous ne savez pas gérer votre comptabilité ou parce que vous avez besoin d’un prêt : osez solliciter l’aide d’un professionnel ou d’un organisme. Si vous souhaitez vous faire accompagner, vous devez bien-sûr être préparé afin de pouvoir présenter un document synthétique et compréhensible de votre entreprise. Pour négocier un contrat, demander un crédit ou aller voir un expert-comptable, la clé réside dans le business plan que vous allez proposer et ce dernier se doit de contenir les éléments suivants :

    • une introduction bien construite qui répond à la questions suivante : « Comment en êtes-vous arrivé là et pourquoi ? » ;
    • une présentation du projet en béton : le service ou produit proposé, ses caractéristiques techniques et financières, le besoin auquel il répond, le cœur de cible, la zone géographique définie… ;
    • une étude de marché binaire : une étude concurrentielle (qui sont-ils, que proposent-ils, combien sont-ils, qu’est-ce qui vous différencie…) et une étude de clientèle (le profil type, votre zone de chalandise, les habitudes de consommation, sont-ils prêts à payer pour votre prestation…) ;
    • une stratégie commerciale cohérente : les moyens de production et le prix de rentabilité ;
    • vos diplômes et expériences : votre gage de réussite ;
    • votre prévisionnel : comme expliqué dans le deuxième paragraphe.

    Vous l’aurez compris, la pérennité de votre projet ne doit pas être prise à la légère et c’est parce que vous aurez une comptabilité fixe, claire et précise que vous pourrez vous développer dans le futur. Si vous avez un besoin particulier, je peux vous assister dans l’évolution financière de votre entreprise. 

    Le calendrier de printemps des dirigeants

    Le calendrier spécial des dirigeants d’entreprise

    Février est le mois de l’amour, Mars est le mois du printemps. Alors entre une déclaration et un atelier jardinage, vous trouverez bien du temps pour participer en ligne aux événements faits pour vous, entrepreneurs et dirigeants d’entreprise. Découvrez vite notre sélection pour une année 100% connectée

     

    Comment réussir son recrutement ? – 18/02

    On commence fort avec l’atelier gratuit spécial RH de La Maison du Coworking, le jeudi 18 février. Pendant deux heures, à partir de 13h30, venez découvrir les bases et les pratiques du recrutement d’aujourd’hui, fortement impactées par la crise sanitaire que nous traversons. 

     

    Conserver la motivation de ses équipes – 18/02 

    On continue avec un webinaire sur inscription proposé par le collectif Eb-Consult, le jeudi 18 février à 19h. Le but ? Appréhender cette situation difficile pour ses salariés et apprendre à les (re)motiver. Il est temps de repositionner le bien-être au centre de la vie professionnelle ! 

     

    Rebondir grâce à cette crise – 22/02

    Participez à une conférence en ligne « feel good » organisée par microStart, dans le cadre de la MicroSartersWeek. Le lundi 22 février, vous pourrez rencontrer des entrepreneurs qui ont rebondi sur cette crise sanitaire et en ont tiré du bon. Parce que oui, c’est possible ! 

     

    Monter sa petite entreprise – 24/02

    Vous êtes porteur de projet et vous souhaitez vous lancer ? Cet événement 100% virtuel organisé par l’UdeM est fait pour vous ! Le mardi 24 février, partez à la rencontre d’entrepreneurs diplômés qui vous donneront les conseils et les outils nécessaires pour passer à l’action ! 

     

    Préserver sa santé mentale avant tout – 4/03 

    En Mars, prenez soin de vous ! Jeudi 4, rendez-vous en ligne à 18h pour un webinaire organisé par la Fondation Entrepreneurs MMA. Vous pourrez dialoguer avec les professeurs et docteurs présents sur l’importance de votre santé mentale et comment la préserver

     

    Venez entreprendre au féminin – du 4/03 au 14/03

    Du 4 au 14 mars, la parole est à nos dirigeantes d’entreprise ! Réservez déjà votre place gratuite pour le premier sommet francophone qui célèbre l’entrepreneuriat au féminin. Au programme ? Des conférences, ateliers, webinars, rencontres et échanges entre femmes passionnées.

     

    Apprendre à maîtriser ses finances – 9/03

    Le mardi 9 mars, venez apprendre à maîtriser vos finances. Ce webinaire d’une heure, co-organisé par BDC et Femmessor sera animé par Alexandra, entrepreneure expérimentée en matière de finances et qui vous donnera tous les outils pour devenir les rois de la finances.  

     

    Définir son entreprise avec des professionnels – 11/03

    Le jeudi 11 mars, venez participer à un atelier de la CCI pour définir la structure juridique, fiscale et sociale de votre entreprise. Pendant deux heures, vous pourrez échanger avec des professionnels pour comprendre l’intérêt et les avantages des différents statuts.

     

    Découvrir les aides pour les entrepreneurs – 15/03

    Le lundi 15 mars, profitez d’un nouvel atelier proposé par la CCI. Que vous soyez entrepreneur ou repreneur d’une entreprise, venez découvrir les aides gouvernementales auxquelles vous avez droit pour faciliter votre aventure entrepreneuriale

     

    Un accompagnement dans votre création – 18/03

    Le jeudi 18 mars, participez à une réunion d’informations mise en place par CréActifs. Accompagnés par des professionnels, vous y découvrirez la méthodologie à suivre, les aides financières et les statuts juridiques propices à la création d’entreprise ! 

     

    Comment gérer sa croissance d’entreprise ? – 25/03

    Venez apprendre à gérer la croissance de votre entreprise lors d’une visioconférence animée par Start Engine le jeudi 25 mars à 10h. Elle sera organisée autour de 5 points importants de votre stratégie d’entreprise : le financement, le recrutement, les RH, la vente et le marketing. 

     

    Comprendre les aspects juridiques de votre entreprise – 26/03

    Le vendredi 26 mars, finissez votre semaine en beauté avec un atelier co-organisé par l’incubateur LE CAMP et la BCF. Pendant une heure, des professionnels du domaine juridique répondront à vos questions et vous guideront dans la réussite de votre projet. 

     

    Rejoindre un réseau d’experts indépendants – 30/03

    Le mardi 30 mars, le cabinet PR€T PRO, vous convie à sa réunion découverte. Pendant trois heures, venez comprendre la dynamique de ce réseau d’experts du financement ainsi que les atouts et les outils qu’ils peuvent mettre à votre disposition

     

    Comprendre les ficelles du syndrome de l’imposteur – 31/03

    On finit ce mois de mars en beauté. Le mercredi 31 mars, participez à un atelier payant proposé par WILLA pour comprendre et décrypter le syndrome de l’imposteur. Ce moment « feel good » vous donnera toute la motivation nécessaire pour développer votre projet au printemps ! 

     

    Vous l’aurez compris, les mois de février et de mars seront bien remplis d’événements virtuels. Aucune raison de vous défiler, attrapez votre agenda, votre café et commencez à noter ! 

     

    1. https://www.eventbrite.fr/e/billets-comment-reussir-son-recrutement-139380987285?aff=ebdssbonlinesearch
    2. https://www.eventbrite.fr/e/billets-comment-remotiver-en-temps-de-crise-139678471067?aff=ebdssbonlinesearch 
    3. https://www.eventbrite.fr/e/inscription-rencontre-avec-des-entrepreneurs-qui-ont-rebondi-avec-la-crise-139934940173?aff=ebdssbonlinesearch&keep_tld=1
    4. https://www.eventbrite.fr/e/billets-creatrices-et-createurs-entrepreneurs-passer-de-lidee-a-laction-137314101173?aff=ebdssbonlinesearch&keep_tld=1
    5. https://www.eventbrite.fr/e/billets-entrepreneurs-preservez-votre-sante-physique-et-mentale-face-a-la-crise-138273260043?aff=ebdssbonlinesearch 
    6. https://www.entreprendre-au-feminin.com/ 
    7. https://www.eventbrite.fr/e/inscription-webinaire-bdc-maitriser-vos-finances-une-entreprise-solide-en-3-etapes-138941757537?aff=ebdssbonlinesearch&keep_tld=1
    8. https://www.eventbrite.fr/e/inscription-definissez-la-structure-juridique-fiscale-et-sociale-de-votre-entreprise-108663164450?aff=ebdssbonlinesearch
    9. https://www.eventbrite.fr/e/inscription-decouvrez-le-panorama-des-aides-108978515674?aff=ebdssbonlinesearch 
    10. https://www.eventbrite.fr/e/inscription-reunion-dinformations-a-la-creation-reprise-dentreprise-24910019539?aff=ebdssbonlinesearch 
    11. https://www.eventbrite.fr/e/billets-comment-gerer-la-croissance-de-son-entreprise-133827286015?aff=ebdssbonlinesearch 
    12. https://www.eventbrite.fr/e/billets-les-aspects-juridiques-de-votre-entreprise-avec-bcf-120262310809?aff=ebdssbonlinesearch&keep_tld=1 
    13. https://www.eventbrite.fr/e/billets-pret-pro-reunion-decouverte-30-mars-2021-de-10h00-a-13h00-129496466417?aff=ebdssbonlinesearch 
    14. https://www.eventbrite.fr/e/billets-syndrome-de-limposteur-entrepreneures-vous-etes-les-bonnes-personnes-128106165991?aff=ebdssbonlinesearch 

    Le Digital au service de la gestion des entreprises

    Le Digital au service de la gestion des entreprises

    À l’ère du digital, nombreuses sont les entreprises qui ont compris l’importance de se moderniser. La digitalisation a mis en avant de nouveaux supports utiles pour la communication, la finance ou encore la gestion. Gain de temps, meilleur management des équipes, organisation optimisée… Découvrez les avantages du digital au service des entreprises : 

     

    Une digitalisation entraînant une transformation des méthodes et des mentalités

    Depuis sa création, le digital bouleverse continuellement notre manière de vivre et de travailler. Il amène avec lui des technologies inédites plus performantes qui donnent lieu à de nouvelles méthodes d’utilisation. Les mots d’ordre sont devenus « rapidité » et « productivité ». 

    Pour conserver efficacité et rentabilité, les entreprises ont très vite dû s’adapter avec les nouveaux outils et procédés de travail. Le lien et le contact physique ont été remplacés par des applications et extensions internet, des noms de domaines et des adresses e-mail. Vos comptables et banquiers ne sont plus qu’à un clic de vous, on ne dit plus « Je t’envoie un mail » mais « Je t’ai slacké » et depuis le confinement, le mot « Zoom » a été intégré à votre correcteur automatique. Que ce soit entre équipes ou avec vos clients, les liens et prises de contact se font maintenant en ligne, avec plus de rapidité et de simplicité. La digitalisation des entreprises représente aujourd’hui un véritable enjeu de pérennité

     

    La découverte du distanciel et son champ des possibles avec le digital 

    En plus de Zoom, un autre mot a fait son entrée dans notre vocabulaire depuis un an, le distanciel. Dérivé du télétravail, il est devenu obligatoire pendant un temps et reste encore très prisé par de nombreuses entreprises pour soulager les équipes. Si le digital avait déjà son importance dans notre quotidien, lorsque les liens physiques ont été coupés de manière brutale, il a fallu s’adapter et trouver de nouvelles manières de communiquer entre nous et d’exécuter les tâches. Le digital s’est alors présenté comme un vrai sauveur et nous a permis d’entrevoir les impacts et avantages du distanciel. 

    Avec leur digitalisation, les entreprises peuvent maintenant effectuer leur gestion d’administration entièrement en ligne, ce qui représente un réel avantage en cette période. Ce gain de temps et d’énergie permet une meilleure organisation et gestion de l’activité. Le digital qui avait déjà pris d’assaut les locaux s’est invité à la maison et a permis d’exécuter les missions à distance en toute transparence, avec un vrai boost de la productivité et de la confiance

     

    Faire du digital l’acteur majeur de chaque entreprise 

    Le digital est un vrai allié pour votre entreprise tant dans sa gestion que dans son administration. Depuis sa création mais encore plus avec cette période de confinement, de nombreux outils et applications ont vu le jour afin de faciliter le travail et de rendre notre vie professionnelle aussi vivante que productive. Adopter certains de ces outils permet une meilleure organisation, un développement de l’autonomie de ses salariés et surtout de redonner du lien et de l’humanité à nos échanges si froids et distants.

    Pour communiquer avec vos équipes, préférez Slack ou Zoom qui à coup sûr faciliteront vos réunions. Pour collaborer sur des documents, faites de Google Drive ou Dropbox vos alliés du brainstorming. Pour partager les tâches, utilisez Trello ou Focus-To-Do et soyez au clair dans la distribution des deadlines. Dans cette période à la fois fatigante et stressante, il y a du bon à tirer de la technologie et de la digitalisation. À vous de trouver les outils qui vous conviendront le mieux ! 

     

    Vers une digitalisation durable des entreprises ? 

    Avec la place que prend le digital dans nos vies, la question légitime à se poser est jusqu’où iront nous dans notre quête de modernité ? Les avantages que présentent la digitalisation des entreprises dans la gestion et l’administration sont indéniables et pourraient à long terme donner naissance à de nouvelles méthodes de management. Comme a pu nous le démontrer cette période éprouvante, il est primordial aujourd’hui de soulager ses équipes grâce à des outils et des applications qui permettent de conserver le lien et de transformer nos échanges digitaux, si différents des échanges physiques. Une chose est sûre, la crise sanitaire que nous traversons a repoussé les limites de notre créativité. Nous avons su nous adapter facilement et tirer profit au maximum des instruments mis à notre disposition. Le vrai challenge maintenant est de savoir jongler correctement entre le besoin de contacts physiques et réels avec cette facilité et rapidité que nous offre le digital

     

    Depuis des années, la France a su s’inspirer des pays anglo-saxons, pionniers de l’utilisation du digital à des fins professionnelles. Nos rapports aux autres ainsi qu’à notre travail ont complètement évolués et continueront de se transformer avec l’évolution des technologies et l’utilisation que nous en ferons. Il faut donc oser prendre le train du digital et rendre son entreprise innovante !  

     

    Les 5 règles du développement commercial

    Les 5 règles du développement commercial

    Le développement commercial d’une entreprise est primordial pour sa réussite. Pour assurer son bon fonctionnement, il est important de définir une stratégie bien ficelée et pérenne. Voici les étapes à suivre afin d’avoir un développement commercial efficace. 

     

    Peaufiner sa stratégie commerciale

    Une stratégie doit être toujours travaillée et définie. Elle permet de savoir où on va.  Pour cela, concentrez-vous sur trois points importants : votre cible, votre promesse et vos objectifs

    Pour savoir quoi dire, vous devez savoir à qui vous adresser. Quel marché ciblez-vous, quelle typologie de client visez-vous (particulier, professionnel, marché public …) ? Quelle taille de marché ? Quelles ressources allez-vous utiliser (process, produit, compétences …) ? Quelle zone géographique ? La méthode « CANVAS » est un outil que vous pouvez utiliser pour définir ces divers points. Vos clients sont-ils des particuliers ou des professionnels ? Quels sont leurs besoins, leurs habitudes, leurs attentes ? Quel est votre cœur de cible ? Autant de questions qui vous permettront de mieux les connaître

     

    Ensuite, penchez-vous sur votre promesse. Elle représente les principaux avantages produit ou service que vous souhaitez mettre en avant. C’est sur cette dernière que vous devez vous baser pour convaincre. Elle doit donc être claire, précise et réelle. Vous ne devez en aucun cas mentir sur votre promesse. Pour cela, vous devez savoir comment vous pouvez vous différentier de la concurrence et mettre en avant ce qui vous fait sortir du lot. Faites appel au SWOT, un outil permettant d’analyser votre produit vis-à-vis de votre concurrence. Vous pouvez également utiliser des leviers d’interaction sur le produit (innovation, condition d’usage, design, éco conception, consommation énergétique, compétence…). Et sur les services complémentaires tels que le SAV par exemple, ou sur la façon de proposer le produit (en vente ou en leasing).

     

    Vous pouvez alors déterminer vos objectifs. Ils dépendent de vos différentes cibles et sont variés : faire connaître votre service, expliquer son fonctionnement, mettre en avant ses avantages et valeurs ajoutées, encourager la fidélité, renouveler l’image de marque… A vous de déterminer lesquels correspondront le mieux à votre stratégie commerciale. 

     

    Soigner sa prospection 

    Une fois votre stratégie bien établie, vous pouvez commencer la prospection. C’est le premier sinon le plus important levier pour gagner en visibilité. Bien que fatigant, ce processus est primordial. 

    En connaissant votre cible, vous savez alors comment l’atteindre. Les deux manières les plus simples sont le phoning, nécessaire pour créer du lien et le mailing, très prisé à l’ère du digital

    Avant de vous lancer à corps perdu, il faut travailler votre contenu, savoir ce que vous allez dire et les informations utiles à véhiculer. Vous devez être percutant, éveiller la curiosité et convaincre. Vous vous démarquerez grâce à un discours bien structuré et présenté de manière claire. Lors de ce discours, présentez-vous rapidement et donnez envie au prospect d’en savoir plus. Et surtout prenez bien le temps d’écouter les besoins de vos prospects, ce sont des informations précieuses !  

    Faites régulièrement des relances puis tirez des conclusions de vos actions. Avez-vous réussi à atteindre votre cible ? Sinon, faut-il changer de canal de communication ? Êtes-vous parvenu à persuader ? Sinon, faut-il réajuster votre discours ou vos arguments ?

     

    Pour se faire connaitre, il existe encore d’autres moyens de prospection :

    • Aller à la rencontre des clients : en participant à des salons ou à des formations, s’inscrire à des réseaux locaux et participer ou animer des conférences, devenir un membre actif d’une association… 
    • Déposer se carte de visite ou son flyer dans des magasins, des pépinières d’entreprises ou des espaces de coworking
    • Être visible sur le web grâce à un site internet. 

    Ces outils sont bien sûr à moduler en fonction de votre cible. 

     

    Assurer la transformation client 

    La troisième étape de votre développement commercial est sûrement celle que vous préférez puisque c’est la transformation de vos prospects en clients. Ce moment crucial, synonyme de signature, doit impérativement être cadré grâce à des règles que vous définissez. Une fois un contrat signé, vous devez préciser votre mission, ses caractéristiques, ses tenants et ses aboutissants. Pour cela, n’ayez pas peur d’établir des limites et d’être clair dans vos démarches : durée du processus, nombre d’allers-retours possibles, objectifs à atteindre et moyens mis en place. Les deux parties prenantes doivent être au fait de ce que propose et englobe votre contrat afin de ne pas commettre d’abus des deux côtés. Satisfaire ses clients ne veut pas dire tout accepter. C’est à vous de garantir le bon déroulement du processus en rappelant à vos prospects les caractéristiques du contrat si nécessaire. 

     

    Lors de cet entretien, utilisez un argumentaire préparé en amont afin de pouvoir facilement traiter les objections. Cet argumentaire est à ajuster selon les éléments indiqués par le client. Il doit vous permettre de vous différencier des concurrents (pour cela, on se base sur la réflexion de la stratégie commerciale indiquée en amont).

     

    Privilégier la relation client 

    La relation client est un pilier important de votre développement commercial. Elle a pour but de créer et de fidéliser votre possible clientèle. S’il est nécessaire de rechercher de nouveaux prospects, il est primordial de chouchouter les actuels et les anciens. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’un client qui sent que vous prenez soin de lui sera plus enclin à être fidèle et à vous recommander. 

    Pour cela, soyez disponible, à l’écoute, réactif et ouvert d’esprit. Le dialogue doit être entretenu par tous les leviers possibles : téléphone, mails, réseaux sociaux… Vous devez être prêt à entendre tous les retours que l’on vous adresse, qu’ils soient positifs ou négatifs afin de faire évoluer votre offre. C’est en puisant dans l’échange avec vos clients que vous perfectionnerez ce que vous avez à proposer. La relation client doit être vue comme un véritable partage dont chacun tire profit. 

     

    Profiter de la fidélisation  

    Une stratégie parfaitement exécutée entraîne à coup sûr l’objectif ultime et essentiel à toute entreprise : la fidélisation ! Cette dernière passe avant tout par la satisfaction. Un client satisfait est la base de la création d’une communauté investie et active autour de votre entreprise. 

    Cependant, la fidélisation n’arrive pas par hasard. Elle est le résultat d’un travail de longue haleine, bien ficelé et réfléchi. Pour continuer de fidéliser des clients, soyez présent sur tous les fronts. Continuez à travailler sur votre offre en cherchant constamment à l’améliorer. Perfectionnez votre relation avec vos clients en cherchant de nouveaux moyens de rester en contact avec eux. Soyez au fait de l’actualité de votre secteur pour rester compétitif et légitime. Une fois vos premiers clients fidélisés, accordez-vous deux minutes pour souffler. Après tout, vous l’avez bien mérité.

    Pour fidéliser, il existe divers moyens : 

    • La satisfaction du client, en étant à l’écoute et en restant innovant ; 
    • Proposer une carte de fidélité avec des avantages spécifiques pour valoriser le client car cette fidélisation doit être récompensée. 

    Et profitez de ce moment pour récupérer des avis afin de les publier sur internet (réseaux sociaux, site web) ou sur des supports print (flyer, plaquette…)

    Un développement commercial est propre à chaque entreprise selon les objectifs à atteindre. Cependant, il existe quelques règles universelles à suivre pour assurer sa réussite. En peaufinant votre stratégie commerciale, vous faciliterez votre prospection et la transformation de vos prospects avant de les fidéliser !